Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'Information : Pourquoi la connectivité est la clé de la réussite de la digitalisation pour les entreprises

 Ce mercredi 17 Mai, marque la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information. Elle est célébrée chaque année le 17 mai, en référence à la signature de la première Convention télégraphique internationale et la création de l'Union télégraphique internationale le 17 mai 1865.

 

La Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information a pour but de contribuer à sensibiliser l'opinion aux perspectives qu'ouvre l'utilisation de l'Internet et des autres technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les domaines économique et social, ainsi qu'aux moyens permettant de réduire la fracture numérique.

 

Au cours de la dernière décennie, le défi de la connectivité est devenu plus complexe et exigeant. Mettre tout le monde en ligne ne suffit plus. Une connectivité significative - la possibilité de profiter d'une expérience en ligne sûre, satisfaisante, enrichissante, productive et abordable - est le nouvel impératif.

 

Dans le monde professionnel d’aujourd’hui, il est difficile de rester compétitif en dépit de l’évolution constante des marchés. Cela demande de la flexibilité, de l’agilité, de l’évolutivité, et dépend largement de la capacité de l’entreprise à s’adapter et adopter rapidement de nouvelles technologies. Cela passe également par des liens. Des liens avec les clients, le marché et l’industrie, avec des partenaires, et avec des écosystèmes de services informatiques.

Les entreprises établies ne peuvent pas se permettre de faire preuve d’autosuffisance. La plupart d’entre elles doivent aujourd’hui faire face à de nouveaux acteurs plus agiles et tirant profit des nouvelles technologies. En conséquence, il leur faut désormais rattraper leur retard, et apporter des changements à leur infrastructure informatique traditionnelle pour gagner elles-mêmes en agilité et accroître leur rendement. Parallèlement, les entreprises doivent également faire face à de nouvelles problématiques en matière de sécurité, de conformité et de viabilité. Effectuer des changements dans un tel environnement n’a rien de simple.

 

L’importance de mettre en place l’infrastructure adaptée

 

Au début de la pandémie de COVID-19, les organisations s’appuyant sur une infrastructure informatique agile ont pu rapidement tirer leur épingle du jeu. Aujourd’hui, à l’heure du travail hybride et des équipes dispersées, de plus en plus d’entreprises s’orientent vers des infrastructures distribuées. Elles peuvent ainsi profiter d’interconnexions à haut débit et faible latence entre le cloud, leurs data centers en colocation et la périphérie de réseau.

 

Leur réussite passe donc par la mise en place de connexions adaptées, afin d’améliorer, d’optimiser et de réduire leurs délais de lancement. Et dans la course vers le monde connecté de demain, mieux vaut ne pas faire fausse route.

 

Les bénéfices des transformations numériques​

 

Confrontées aux exigences croissantes de leurs clients et soumises à une concurrence féroce, les entreprises doivent désormais se montrer plus rentables et efficientes. Les clients d’aujourd’hui veulent des services disponibles sur demande, et s’attendent à des performances irréprochables. Dans le même temps, les entreprises ont aujourd’hui accès à plus de données que jamais, et ces dernières doivent être converties en connaissances stratégiques afin de pouvoir prendre plus rapidement de meilleures décisions.

 

Avant la pandémie, la tendance était déjà à l’adoption rapide de nouvelles technologies innovantes. Cependant, selon le Digital Transformation Index 2020 de Dell, huit organisations sur dix ont accéléré leurs programmes de transformation numérique en 2020. Selon une enquête la pandémie de COVID-19 a affecté les efforts de transformation de 85 % des organisations, notamment en ce qui concerne la connectivité aux services, la sécurité des données, et la disponibilité de leurs systèmes. Ainsi, 91 % d’entre elles prévoiraient d’apporter des changements à leur infrastructure suite à la pandémie, notamment en augmentant leur bande passante, en migrant davantage de workloads vers le cloud, et en augmentant leur capacité au sein de leur data center. Maintenant que nous commençons à sortir la tête de l’eau, quels progrès ont été accomplis ?

 

Vers le monde connecté de demain

 

Bien que beaucoup ait été dit sur les problématiques auxquelles les équipes informatiques sont confrontées et sur les tendances actuelles, peu d’informations concrètes montrent comment différents secteurs se débrouillent avec leur infrastructure informatique et l’adoption de technologies essentielles, à l’image de la colocation, du cloud et de l’edge computing.

 

Beaucoup d’entreprises estiment être à un stade de maturité IT avancé, mais ressentent la nécessité de gagner encore en maturité afin de s’adapter à des exigences croissantes en matière de cybersécurité, à la demande d’expériences toujours plus connectées et personnalisées, et la nécessité d’accroître leur rendement.

Beaucoup doutent également de leur compétitivité, et ce malgré le fait que la majorité d’entre elles soient déjà en train de mettre en œuvre une stratégie pour prendre en charge de nouvelles technologies telles que l’edge computing (une tendance qui reste encore un lointain prospect). Le cloud hybride et privé restent les approches dominantes, et la colocation en data center est essentielle à la réussite des organisations : près de la totalité d’entre elles y ont recours dans le cadre de leurs activités. Cependant, l’explosion des volumes de données met nombre d’entre elles en difficulté, puisqu’un tiers des entreprises considèrent ce phénomène comme un sérieux problème.

 

Qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises Africaines ?

 

La possibilité d’accéder à des écosystèmes connectés sera essentielle pour aider les organisations à intégrer des types et sources de données hétérogènes, à accroître la portée de leur réseau, à réduire leur latence et leurs coûts, et à améliorer leurs performances, à mesure que les besoins des utilisateurs et des infrastructures continuent d’augmenter.

 

La réussite des entreprises dépendra donc de leur capacité à s’appuyer sur le partenaire d’infrastructure adéquat, celui qui sera capable de leur apporter la sécurité, la résilience, et la connectivité à faible latence nécessaires pour gagner en maturité.


Lire aussi:

Your Dynamic Snippet will be displayed here... This message is displayed because you did not provided both a filter and a template to use.
Partager cet article
Étiquettes
Archiver